mercredi 21 février 2018

Amour mien,
tant de choses qui tournent en moi. Tant de choses qui vibrent, que je porte, que je t'adresse. L'absence est une conversation sans fin. Elle prépare la présence. Elle permet le silence d'après.
Il me faut, j'en ai un besoin vital, cette parole qui ne s'arrête pas pour pouvoir te recréer encore et encore.
Tout me ramène à toi. Tout. Dans cette ville qui nous a vu naître à l'autre tu es partout.
Dans ma mémoire tu habites.
Dans ma chair tu es, dans ma peau, dans tous mes souffles.
Dans ce qui vient et qui a la couleur de l'émotion dans ta voix.
Le temps se déroule et nous avons construit une histoire, la notre. Et, depuis, je t'aime. Je ne fais que ça. Tout le reste n'est qu'une façade. Je t'aime. Je te regarde et je t'aime.
Mon étoile précieuse, mon homme, mon si magnifique.
Tu me manques. Tes bras me manquent, nos silences me manquent, ton odeur me manque, ton rire me manque, tes partages me manquent... Je m'ennuie sans toi, de cet ennui qui englue, qui emprisonne. Mon amour, mon amant, mon sensitif, mon musicien, mon infini rendu à ton corps et à ton intelligence, mon homme...
Je t'aime.

MMD