mercredi 1 novembre 2017

Le monde et une nuit...









Ployer les silences
ceux qui s'en viennent de si loin derrière les horizons
ils ont tant raconté
les musiques nées dans les vagues
les vents à accrocher aux regards

Le monde et une nuit

Entendre danser l'infini
des étoiles murmurent
un homme s'endort
une femme a posé sa main sur son épaule
et toutes les houles pour maisons

Le monde et une nuit

Effleurer une absence, la rendre aux sables
à un phare devenu ballerine d'eau
des yeux se ferment
des yeux s'ouvrent
un poème s'envole aux grands larges

Le monde et une nuit

Je tournoie toutes les lumières
mon coeur est portée des univers
tous les mondes, tous les mondes,
je pose mes doigts sur une étoile
la mer bat à mon corps façonné constellation

Le monde et une nuit

Un homme s'endort
à sa bouche je dépose le ciel et une nuit
une seule
la nuit première
la nuit née à l'aube de nous

Le monde et une nuit

Un homme s'éveille dans un lointain de ressacs
salé, salé, ses lèvres pour entendre un Océan
j'allonge ma nuit à son aube
et en son cou je dessine une île lointaine
et une nuit, une seule nuit

Le monde et une nuit
pour qu'une femme enfante un homme
pour qu'un homme crée une femme
pour mes bras qui embrassent les espaces
pour mon corps qui danse dans ma mémoire
pour son souffle rendu à mes cheveux
pour l'eau au bord de ses paupières

Le monde est une nuit
nuit caps, nuit îles, nuit côtes, nuit de la terre qui renait à la mer,
nuit dunes, nuit algues, nuit plancton, nuit abysses, nuit voiles,
nuit présence, nuit vents qui empoignent, nuit naissance et clair obscur

Une nuit

Atomes.

Mariem mint DERWICH

( Artiste, Quang Ho)