vendredi 29 décembre 2017

Ancre, encres...

Je suis dans l'invisible
la mémoire tremblotante
posée comme une pierre
et j'écoute mes fantômes
les mers
les arbres
les terres perdues
les silhouettes
les noms

Dans l'invisible des choses
l'univers trame des musiques

Invisible
invisible
et la dune et le sable
et les vents
j'efface je ré écris j'efface
je suis une feuille
invisible
qui raconte ma mémoire invisible

Entends-tu l'étoile et la poussière
le fleuve
l'enfant endormi en son souffle
la femme sous la terre
et l'homme qui arpente l'invisible

Je suis dans le visible de l'invisible
ancre
encres
voilée dévoilée voilée dévoilée
mémoire invisible du visible

Mes yeux aube
mes yeux nuit
mes yeux au visible invisible

Je suis née de là bas
présence
habitée
arpentée
lavée

Et tous mes noms
visibles de l'invisible
je les allonge aux passés

Invisible
visible
je suis identités

Et ma main à la paroi de la caverne
me murmure " efface et recommence..."


Mariem mint DERWICH