dimanche 17 décembre 2017

Tu me manques. Tu dessinais mes espaces, tu rendais les choses à la lumière, je pouvais parler sans paraître étrange, tu entendais ce qu'il y a au-delà de la musique, tu rendais mon corps éternel... Je suis là, à t'aimer mon lointain, à t'aimer... Mais tu me manques...
Mon beau miracle, mon cadeau intelligence, mon cadeau tendresse, mon cadeau offrandes...
Je t'aime. Tu me manques.
Cette nuit j'ai rêvé de toi si fort que je me suis réveillée souffle coupé, corps tout en frissons. Et j'ai refermé tes bras sur moi pour te retrouver dans ma nuit.
Je t'aime. Au manque de toi je pose mes mots.
Et je repars dans ton regard homme mien.
Je t'aime.
Regarde ta main : la mienne est déposée en elle, arrondie à ta ligne de vie. Je suis là.
Je t'aime mon infini, mon homme, mon amour, ma poésie.

MMD